Accueil Partenaires Contact Plan Aide Lettre d'information Mentions légales Rechercher
Se formerS'informerEchanger
Connaître l'anatomieComprendre la lactationAider vos patientesAppréhender les enjeux
L'accompagnementLes difficultésCas particuliers et contres-indicationsLes complicationsLa reprise du travail

Allaiter des jumeaux
Mamelons plats ou ombiliqués
Allaitement après chirurgie esthétique du sein
Cicatrices obstétricales et douleurs ostéomusculaires
Mamelons douloureux sans lésion cutanée
Prévention des douleurs et lésions du mamelon
Quel antalgique donner ?
Allaitement après chirurgie esthétique du sein


L’allaitement est possible après chirurgie si les canaux n'ont pas été sectionnés et si l'innervation aréole-mamelon est intacte

Les plasties mammaires ont la réputation de rendre l'allaitement maternel difficile ou impossible. C'était vrai avec les techniques anciennes, où les canaux étaient sectionnés et les délabrements des terminaisons nerveuses importants.

Les techniques plus récentes d'intervention évitent ces deux écueuils.



La plastie mammaire d’augmentation ne modifie pas le dispositif glandulaire

Elle consiste à insérer une poche de silicone ou de sérum physiologique entre la peau et la glande mammaire.
Ce matériel est bien toléré et ne pose pas de problème pendant l'allaitement.
La glande est intacte et tout à fait apte à se développer en cas de grossesse.

Le chirurgien doit seulement éviter :
    - les incisions inféro-externes le long du gril costal pour l'insertion du matériel, afin de ne pas léser les rameaux perforants des 5è et 6è nerfs intercostaux qui innervent le sein ;
    - les incisions péri-aréolaires.
Les incisions peuvent donc se situer sous le sein ou au niveau de l'aisselle.



La plastie de réduction mammaire diminue la sensibilité de l’aréole, mais cet effet s'estompe avec le temps

La technique la plus utilisée consiste à réséquer une portion postérieure de la glande mammaire, le long du gril costal. Le tissu restant est généralement suffisant pour assurer l’allaitement.

Le repositionnement de l'aréole après ablation de l'excès cutané, nécessite une incision circulaire peri-aréolaire et un décollement des structures cutanées. Les rameaux nerveux sensitifs sont tous sectionnés.
Il en résulte donc une mauvaise transmission des signaux pouvant diminuer la libération d'ocytocine et donc l’éjection du lait.
Cet effet s'estompe avec le temps (sur quelques années) car l'innervation sous-cutanée se rétablit progressivement.

Le risque majeur de cette intervention est celui d'engorgements sévères.
Les signes de bon transfert de lait devront donc être soigneusement analysés, dans la première semaine après la naissance.
Au moindre doute, on favorisera par tous les moyens l'écoulement du lait (massages aréolaires, tire-lait, coquilles…).



Auteur : Dr Marie Thirion

Attention à la chirurgie esthétique des mamelons:

    Il est chirurgicalement possible d'allonger des mamelons plats ou ombiliqués en sectionnant les canaux trop courts  ou fibreux qui les retiennent.

    Cette intervention rend impossible tout allaitement ultérieur.

------------------------------------------------------------------------------------------





Fréquence et durée des tétées
Mamelons plats ou ombiliqués
Prévention des douleurs et des lésions du mamelon
   
 
[ Se former - S'informer - Echanger ]


Conditions d'utilisation du site   -   Mentions légales

©2003 tous droits réservés