Accueil Partenaires Contact Plan Aide Lettre d'information Mentions légales Rechercher
Se formerS'informerEchanger
Connaître l'anatomieComprendre la lactationAider vos patientesAppréhender les enjeux
Enjeux de santéEnjeux générauxSoutien à l'allaitement maternelBibliographie
Impact économique de l’allaitement artificiel
Impact de l’allaitement artificiel sur l’environnement
Impact de l’allaitement artificiel sur l’environnement


L’alimentation au biberon consomme de l’eau et de l’énergie

Pour préparer, chauffer et nettoyer les biberons d’un enfant de 3 mois, il faut chaque jour :
    - 3 litres d’eau ;
    - l’équivalent de 600 grammes de bois.
Or, dans les pays en voie de développement, l’eau et l’énergie sont souvent des denrées rares et coûteuses.



La production de lait artificiel suppose de profondes modifications de l’écosystème naturel

© UNICEF pour SAM

En Inde, si les femmes n’allaitaient pas, il faudrait 135 millions de vaches laitières pour produire le lait nécessaire à l’alimentation des enfants. Pour se nourrir, ces vaches devraient occuper près de la moitié de la surface du pays !

Au Mexique, il faudrait sacrifier 12,5 m2 de forêt pour produire 1 kg de lait en poudre.



L’industrie de l’allaitement artificiel produit des déchets

Ces déchets sont les boîtes de lait, les biberons et les tétines.
On sait, par exemple, que pour nourrir tous les bébés américains, il faudrait produire chaque année 450 millions de boîtes de laits en poudre, ce qui représenterait en déchets 70 000 tonnes de métal.


Auteur : Gisèle Laviolle
------------------------------------------------------------------------------------------





Inconvénients du biberon
Compléments
   
 
[ Se former - S'informer - Echanger ]


Conditions d'utilisation du site   -   Mentions légales

©2003 tous droits réservés