Warning: mysql_connect(): Can't connect to MySQL server on '10.0.204.6' (115) in /home/santeall/www/adm_fifpl/sources/connexion.php on line 8

Warning: mysql_select_db(): Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/santeall/www/adm_fifpl/sources/connexion.php on line 9

Warning: mysql_select_db(): A link to the server could not be established in /home/santeall/www/adm_fifpl/sources/connexion.php on line 9
www.santeallaitementmaternel.com
  Accueil Partenaires Contact Plan Aide Lettre d'information Mentions légales Rechercher
Se formerS'informerEchanger
Connaître l'anatomieComprendre la lactationAider vos patientesAppréhender les enjeuxA découvrir
HistoireAllaitement et littérature

Bonheurs
Du côté des mères
Pères
Regards
Allaitements spéciaux

Extrait de l’Anthologie de l’allaitement maternel de
Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau (Ed. Jouvence, 2002).

Allaitements spéciaux


« Le jeune homme, troublé, balbutia :«Mais... madame... Je pourrais vous… vous soulager.»
Elle répondit d'une voix brisée : «Oui, si vous voulez. Vous me rendrez bien service. Je ne puis plus tenir, je ne puis plus.»
Il se mit à genoux devant elle; et elle se pencha vers lui, portant vers sa bouche, dans un geste de nourrice, le bout foncé de son sein. Dans le mouvement qu'elle fit en le prenant de ses deux mains pour le tendre vers cet homme, une goutte de lait apparut au sommet. Il la but vivement, saisissant comme un fruit cette lourde mamelle entre ses lèvres. Et il se mit à téter d'une façon goulue et régulière.
Il avait passé ses deux bras autour de la taille de la femme, qu'il serrait pour l'approcher de lui; et il buvait à lentes gorgées avec un mouvement de cou, pareil à celui des enfants.
Soudain elle dit : «En voilà assez pour celui-là, prenez l'autre maintenant.»
Et il prit l'autre avec docilité.
Elle avait posé ses deux mains sur le dos du jeune homme, et elle respirait maintenant avec force, avec bonheur, savourant les haleines des fleurs mêlées aux souffles d'air que le mouvement du train jetait dans les wagons.
Elle dit : «Ça sent bien bon par ici.»
Il ne répondit pas, buvant toujours à cette source de chair, et fermant les yeux comme pour mieux goûter.
Mais elle l'écarta doucement :
«En voilà assez. Je me sens mieux. Ça m'a remis dans le corps.»
Il s'était relevé, essuyant sa bouche d'un revers de main.
Elle lui dit, en faisant rentrer dans sa robe les deux gourdes vivantes qui gonflaient sa poitrine :
«Vous m'avez rendu un fameux service. Je vous remercie bien, monsieur.»

Et il répondit d'un ton reconnaissant :
«C'est moi qui vous remercie, madame, voilà deux jours que je n'avais rien mangé!» »

Guy de Maupassant
Idylle
1884

------------------------------------------------------------------------------------------


 
 
[ Se former - S'informer - Echanger ]


Conditions d'utilisation du site   -   Mentions légales

©2003 tous droits réservés