Accueil Partenaires Contact Plan Aide Lettre d'information Mentions légales Rechercher
Se formerS'informerEchanger
Connaître l'anatomieComprendre la lactationAider vos patientesAppréhender les enjeux
L'accompagnementLes difficultésCas particuliers et contres-indicationsLes complicationsLa reprise du travail

Frein de langue
Fentes labiales et labio-palatines

Fentes labiales et labio-palatines


Les fentes labiales et palatines sont des malformations fréquentes et graves de la sphère buccale

Les lèvres et le palais ne sont plus étanches. La technique de succion est compromise.
Tout le système de pressions de l'arrière gorge est modifié, d'où un risque majeur d'otites. Le lait maternel aidera à lutter contre cette complication.

Le préjudice esthétique immédiat est parfois important. La mère aura besoin d'un soutien très fort pour regarder son bébé et pour le mettre au sein quand c'est possible.

Après réparation chirurgicale des lésions, la tétée au sein devient possible.



En cas de fente labiale ou labio-palatine, les lèvres du bébé n’assurent plus l’étanchéité de la bouche lors de la prise du mamelon et de l’aréole

Ce défaut d’étanchéité empêche la création de la dépression intra-buccale nécessaire à l’aspiration du lait des canaux lactifères.
Le bébé ne peut donc pas téter.

Dans certains tableaux complexes, les difficultés de succion sont aggravées par des troubles neurologiques
C’est le cas notamment du syndrome de Pierre Robin, dans lequel il existe une fente palatine postérieure associée à d’autres anomalies faciales (ptose de la langue, rétrognathie mandibulaire) et à des troubles neurologiques. Ces derniers sont responsables d’une impossibilité de coordination entre la succion, la déglutition et la respiration.



En cas de fente labiale ou labio-palatine, un bilan spécialisé est indispensable avant toute tentative de mise au sein

À l’issue du bilan, deux cas de figure se présentent :

1. La mise au sein du bébé est possible

C’est situation se rencontre en cas de fente labiale isolée ou de fente palatine antérieure de petite taille.

Dans ces cas, il est possible d’obtenir une étanchéité de la bouche en colmatant la fente avec les doigts (fente labiale) ou la partie supérieure du mamelon (fente palatine antérieure).
On conseille parallèlement : 2. La mise au sein est problématique ou impossible

C’est le cas pour les fentes palatines antérieures étendues, les fentes palatines postérieures et les fentes palatines avec rupture du voile du palais.

En attendant le geste de correction chirurgical, il est essentiel de préconiser l’utilisation du tire-lait, afin de pouvoir nourrir le bébé, par sonde ou par biberon, avec le lait de sa mère. Cela permet en effet :
    - de limiter le risque d’otites ;
    - d’entretenir la lactation jusqu’à la reprise du sein ;
    - de préserver le lien affectif et physique dont la mère et l’enfant ont particulièrement besoin.


Auteur : Dr Marie Thirion
------------------------------------------------------------------------------------------





Enjeux pour la santé des enfants
Brochure « Medela » Comment allaiter au sein les enfants présentant une fente palatine
   
 
[ Se former - S'informer - Echanger ]


Conditions d'utilisation du site   -   Mentions légales

©2003 tous droits réservés